La gueule de bois couterait a l’economie britanique GBP 1,4 milliard par an… Qu’en est-il en France?

La gueule de bois couterait a l’economie britanique GBP 1,4 milliard par an… Qu’en est-il en France?

novembre 15, 2019

Selon une nouvelle étude de l'Institute of Alcohol Studies (IAS), au Royaume-Unie, près de 89 000 personnes pourraient travailler chaque jour avec la gueule de bois ou sous l'influence de l'alcool, ce qui coûterait jusqu'à 1,4 milliard de GBP à l'économie britannique.

 

Les résultats proviennent d'un sondage mené auprès de 3 400 travailleurs britanniques: 

  •  42% avaient déjà travaillé avec la gueule de bois ou en état d'ébriété et 9% l'avaient fait au cours des six derniers mois.

  • Le fait de travailler avec la gueule de bois ou en état d'ébriété était plus courant dans le secteur de l'hôtellerie et des loisirs, où 52% des personnes l'avaient déjà fait. Les taux étaient également élevés dans le commerce de détail et la construction.

  • Les salariés à haut revenus étaient plus susceptibles d’avoir travaillé avec la gueule de bois ou sous l’influence. 29% des personnes gagnant moins de 10 000 £ par an l'avaient déjà fait, contre 55% des personnes gagnant plus de 60 000 £.

 

Les personnes ayant répondu à l’enquête ont également déclaré avoir été affectées par l’alcool au travail par d’autres personnes: 36% d’entre elles soupçonnaient qu’un ou plusieurs de leurs collègues avaient eu la gueule de bois ou avaient été intoxiquées au cours des six derniers mois.

 collegues after work

 

 “les personnes interrogées estiment être 39% moins efficaces” 

En moyenne, les personnes interrogées estiment être 39% moins efficaces lorsqu'elles sont ivres ou ont la gueule de bois. Sur la base du coût moyen de la main-d'œuvre et de la fréquence à laquelle les personnes atteintes d’ivresse au travail sont affectées, cela représente un coût pour l’économie britannique compris entre 1,2 et 1,4 milliard de £ par an.

 

Nous avons tous été affectés dans notre carrière, de près ou de loin, par la gueule de bois. Que ce soit nous directement ou un de nos collègues. En fonction des métiers et des habitudes, les pratiques different grandement d’un secteur à un autre, d’une ville a une autre.

 dejeuner d'affaires

“nos entreprises de suggérer des boissons qui soulageraient la gueule de bois de leurs employés”

Prenons l’exemple de nos fêtes de fin d’année. Il ne serait peut-être pas ethique à nos entreprises de suggérer des boissons qui soulageraient la gueule de bois de leurs employés ou la diminueraient. Ainsi cela pourrait être vu comme une incitation a la consommation. Certes, mais n’est-ce pas là quelque peu une hypocrisie? Par exemple, un diner de fin d’année en entreprise pour la période de Noël, il y a bien souvent plus de bouteilles de vin sur les tables que d’eau. De plus, les entreprises vont souvent privilégier cette soirée un vendredi soir plutôt qu’un jour dans la semaine, et ce malgré le fait que le vendredi soir soit souvent beaucoup plus cher en matière de frais d’organisation, et pourquoi? Car le lendemain aurait été une journée stérile pour l’entreprise, avec une grosse partie de ses effectifs fonctionnant en “sous-régime”. Avec les precautions nécessaires en termes de communication et prévention, il pourrait être judicieux à nos entreprises pour certains événements (E.g. gala de fin d’année, celebrations) de proposer pour ceux qui le désirent, nos boissons contre les lendemains difficiles, même en tant que “goodie”. L’entreprise non seulement pense au divertissement de ses employés mais aussi à leur santé et à ses frais d’organisation.

 

“ces quelques verres vont avoir un impact sur le corps le lendemain.”

 Un autre phénomène bien répandu chez les milléniales (lire personnes nées après les années 80) est l’after-work. Ces quelques verres après le boulot entre collègues ou d’autres amis. L’after-work est bien souvent assez raisonnable avec quelques verres seulement, mais ces quelques verres vont tout de même avoir un impact sur le corps le lendemain. Et plus on vieilli, plus cet impact se fera ressentir. Il est donc fortement recommandé dans ces événements d’after-work ou juste bars/pubs de proposer des solutions aidant contre la gueule de bois. Les after-work aficionados qui ont besoin d’avoir toutes leurs capacités le lendemain devraient fortement considérer le 1B4.

 En Asie, le problème a été pris a bras-le-corps, nous avons ecrit un article détaillé sur le sujet, ici

Le meilleur remède contre la gueule de bois est et restera toujours l’abstinence. Pour les autres, vous avez le 1B4.

 

sources: http://bit.ly/hngvr-cost et http://www.ias.org.uk/News/2019/25-June-2019-Hangovers-cost-the-UK-up-to-14bn-a-year.aspx