Un tribunal allemand reconnait la gueule de bois comme une maladie. Un scandale, mais pourquoi?

Un tribunal allemand reconnait la gueule de bois comme une maladie. Un scandale, mais pourquoi?

novembre 14, 2019

Bon nombre d’entre nous ont déjà fait les frais d’une soirée bien arrosée, avec toutes les conséquences du lendemain qui vont avec. Maux de têtes, mal de ventre, léthargie, j’en passe des symptômes. Un mal qui nous rend inapte au travail ou à bon nombre d’activités.

after work gueule de bois

Avec ce jugement, peut-on s’attendre à voir les Allemands se ruer vers leurs médecins le vendredi matin pour un certificat médical? Je ne pense pas.

 

“la gueule de bois est une maladie, et il est illégal en Allemagne de déclarer qu’un aliment ou supplément peut traiter ou prévenir une maladie humaine”.

Cette qualification du tribunal, quelque peu surprenante, a été faite dans le jugement contre une boisson contre la gueule de bois. Ainsi, la promesse faite par cette société est (selon le tribunal) de la publicité mensongère, car “la gueule de bois est une maladie, et il est illégal en Allemagne de déclarer qu’un aliment ou supplément peut traiter ou prévenir une maladie humaine”.

 

“considérons-nous les plantes, fruits, légumes, comme des aliments?(…) l’interdiction (…) de se presenter comme une prévention de certaines maladies?”
Au premier abord, la nouvelle est assez cocasse, nous a même bien fait sourire. Mais à y regarder de plus près, considérons-nous les plantes (e.g. curcuma), fruits, légumes, comme des aliments?
Ainsi, ces sources d’aliments, ont-elles l’interdiction, si vendues en boisson ou poudre (par exemple), de se presenter comme une prévention de certaines maladies mineures? Le terme d’antioxydant, employé par la communauté scientifique, désigne bien souvent des aliments, et ces derniers, en étant consommés régulièrement pourraient prévenir certaines maladies (y compris certaines graves).
 

“nous jugeons la forme plutôt que le fond”

Pour résumer le fond de cet article: si cette société allemande avait vendu sa boisson sous forme de poudre (ou gélules), avec un gros label pharmaceutique, puis quelques expériences concluantes, aurait-elle eu les mêmes soucis? L’impression que cette histoire me donne est que nous jugeons la forme plutôt que le fond. Déclarer la gueule de bois comme une maladie est un prétexte pour pouvoir juger en défaveur de cette société.

Nous savons tous bien qu’un employeur recevant une demande d’arrêt maladie pour cause de gueule de bois ne verra pas cela d’un bon oeil, et pourquoi? Parce que nous avons crée cette gueule de bois, nous avons décidé de faire des excès et nous devons donc prendre nos responsabilités.

 

“le 1B4, ce n’est pas une solution-miracle, ce n’est pas à la gueule de bois ce que le Viagra est aux troubles erectiles”

C’est dans cette optique que nous proposons le 1B4, ce n’est pas une solution-miracle, ce n’est pas à la gueule de bois ce que le Viagra est sur les troubles erectiles, c’est un complement alimentaire qui aide le corps à surmonter les lendemains difficiles en cas d’excès. Le but n’est en aucun cas d’inciter a la consommation d’alcool, personne n’a besoin de nous pour ca. Et malgré le fait de ne pas avoir un gros label pharmaceutique bien connu derrière nous, la boisson a tout de même été developpée dans un laboratoire aux US, et déjà testée par des milliers de personnes a travers le monde.

 

A bon entendeur, TGIF (“Thank God It’s Friday”)! Allez-y mollo ce soir, et pensez au 1B4 pour votre prochaines soirées!